• Teaser
  • Teaser
  • Teaser
  • Institut de Neuromédecine

    Pensée médicale, école et projets majeurs
  • Ecole de Neuromédecine

    Ouverte à tous les médecins et aux étudiants en fin de formation
  • Grands projets

    Pôle médical et autres projets structurants
dos

Neuromédecine :

Médecine de rééducation qui traite  les maladies  au moyen de   stimulations  nerveuses au niveau de la peau . Comme toutes les rééducations, elle agit sur  l'organisme. Elle tonifie sa résistance devant la maladie et atténue rapidement les réactions qui l'accompagnent souvent responsables des effets les plus désagréables comme la douleur, les oedèmes, les contractures, la fatigue.

pied

Rééducation:

Traitement d'une fonction déficitaire du corps ou d'un organe par une action stimulante  sur l'organisme lui-même. La nature diverse des stimulations multiplie à l'infini ces prises en charge qui se définissent souvent par le type même de leur stimulation. En rééducation, le corps devient acteur dans la prise en charge du trouble..

dr-huber

Stimulation :

Action physique qui induit une réaction dans l'organisme. Elle nécessite un seuil d'intensité minimum quelque soit sa nature associé avec un temps d'exposition.  Les injections de la médecine-ball potentialisent et prolongent l'action des stimulations par l'aiguille. Elles n'ont aucune spécificité médicamenteuse.

nez

Neuro-énergie :

Néologisme qui veut définir la capacité globale du système nerveux à développer  une réponse adaptée en durée et en intensité à un ou plusieurs besoins. On peut l'assimiler à l'influx nerveux, réalité physiologique momentanée qui en est le vecteur. La neuro-énergie se situe mieux au niveau d'une globalité agissant sur une ou plusieurs fonctions. Son contraire est l'épuisement. On la confond souvent avec la volonté. C'est un potentiel d'adaptation comme une banque soutient toute création d'entreprise sans avoir de relation directe avec le but de l'entreprise.

muscle

Adaptation  :

Ce terme traduit l'adéquation qu'il y a entre un besoin et sa réalisation. Elle nécessite une réserve de neuro-énergie suffisante, l'intégrité des voies de transport de l'influx et celle des centres régulateur. La perte d'adaptation se traduit par un état fonctionnel (douleur, fièvre, contracture, fatigue...) ou un état organique lésionnel.

palper rouler

Palper-rouler :

Manoeuvre dynamique d'exploration de la sensibilité cutané. Elle met en évidence des zones douloureuses parfois ignorées du patient. Celles-ci s' organisent  selon des trajets informatisables et témoignent  d'un trouble neurofonctionnel organique ou non.

NEUROMÉDECINE PRATIQUE

La neuromédecine s'inscrit dans la modernité future des médecines de rééducation neuro-fonctionelles. Elle sollicite l'organisme par des stimulations cutanées, à visée neurologique et répétées dans le temps. Les médecines neuro-fonctionnelles font sortir la médecine du tout lésionnel et situent le système nerveux à sa vraie place d'acteur de vie entre le corps et le psychisme. 

Les médecines neurofonctionnelles sollicitent le système nerveux (la rééducation fonctionnelle s'effectue sur un organe). Elles sont multiples et souvent s'ignorent dans cette dimmension. Parmis les plus connues, on peut citer outre la mésomédecine, l'acupuncture, le thermalisme et la thalassothérapie, l'osthéopathie, les manipulations vertébrales, les massages réflexes. Par leur action neurologique, elles rééquilibrent dans le temps et tonifient des fonctions nerveuses défaillantes responsables des troubles du patient.
Leur compréhension nécessite de dissocier le prychisme et l'action de notre système nerveux dont le rôle si méconnu est pourtant essentiel. Cette confusion rend ces médecines mystérieuses et entretient une certaine réticence à leur égard malgré leurs succès thérapeutiques.

Leurs techniques nombreuses et diverses, qui remontent pour certaines à des temps anciens, s'opposent à la simplicité conceptuelle des médecines de substitutions : l'allopathie et la chirurgie . Leur efficacité fait la richesse de la médecine moderne. La croyance en leur capacité à pouvoir tout résoudre et à tout moment en donne les limites: et techniques et financiaires!

Les vaccinations appartiennent-elles aux médecines de rééducation ou de substitution? Dans la mesure où elles sollicitent l'organisme et le protège on peut les attribuer au premier groupe, mais leurs dimmensions totalitaires et leurs usages standardisés en font plus des allopathies dans la forme.

 

Contactez-nous

  • Rencontrez nous
    3, rue Aristide Briand
    30290 LAUDUN-L'ARDOISE (FRANCE)

    (+33) 4 66 79 47 33
     
  • Ecrivez nous
    info(at)mesomedecine.fr
  • Suivez nous