L'école de neuromédecine

ecolebis

PUBLICS CONCERNÉS

L'école est ouverte à tous les médecins et aux étudiants en fin de formation.

La neuromédecine est transversale et donc intervient dans toutes les spécialités, au premier rang desquelles la médecine générale, mais aussi la rééducation fonctionnelle, la rhumatologie, la médecine du sport, la médecine de la douleur, celle des troubles de l'humeur…

Elle s'adresse à tous les médecins qui accordent un intérêt à la prise en charge globale de l'organisme souffrant où se joue la prévention, mais aussi l’avenir du patient.

Efficacité et durée en médecine générale

L'école de neuromédecine enseigne l'effet thérapeutique très efficace des neurostimulations qui donnent aussi de la globalité et une suite à la pratique médicale quotidienne.

Nos stagiaires découvrent à portée de leurs doigts la maladie neurofonctionnelle, cette autre facette du patient et de sa pathologie lésionnelle.
Ils apprennent une rééducation réalisée au cabinet, bien intégrée à l'allopathie qu'elle encadre sans la minimiser.
Acteur dans le soin, disposant d'un outil thérapeutique efficace dans le moment et la durée, le médecin retrouve en neuromédecine une autonomie pour penser et agir globalement sur la maladie. Celle-ci devient le témoin d'un vécu arrivé à son terme, puis pour chaque patient, la porte ouverte d'un renouveau où se joue la prévention.

On rencontre un patient enfin à trois dimensions, fait de tissus biologiques, d'une vie psychique, mais aussi d'une réalité neurofonctionnelle aussi mystérieuse et riche que des fonds marins et aussi nécessaires à la vie que l'eau.

Cet enseignement nécessite un apprentissage du toucher et la maîtrise des neurostimulations, vecteurs du traitement, qui se conjuguent à la découverte surprenante d'une vie autonome avec ses lois propres telles que l'avancée des études neuroscientifiques l'autorise.

DÉROULÉ : 3 TEMPS 

1 — L'écoute et l'approche théorique.

Dès le premier jour, le stagiaire est en contact avec les patients en suivant les consultations comprenant :

  • L’interrogatoire où la vie du patient importe tout autant que son passé médical.
  • L'examen clinique et l'examen neurofonctionnel par le palper-rouler.
  • Le soin de neuromédecine.

2 — La pratique : dès la deuxième semaine

  • Formation technique à l'examen médical par le palper-rouler.
  • Apprentissage pratique des micro-injections avec connaissance des trajets.
  • Suivi des patients, indications et limites.

3 — Le temps d'analyse et de synthèse 

  • Reprise des cas vus dans la journée avec temps d'analyse clinique [deux heures seront consacrées chaque jour à un enseignement théorique et à la discussion de cas cliniques rencontrés].
  • Études d'autres médecines de rééducation neurofonctionnelle.
  • Écriture d'un mémoire diplômant en Neuromédecine en fin de stage.

CONDITIONS

La durée du stage initial est de 3 semaines.

Il est conseillé de suivre 3 stages pour maîtriser cette pratique. En effet, il s'agit d'acquérir un savoir-faire, mais aussi pour le médecin d'approfondir sa propre perception d’un espace médical où la dimension neuroénergétique du patient est un acteur majeur dans sa maladie et dans sa guérison.

Conditions financières sur demande.

Nous ne pouvons recevoir plus de deux stagiaires dans le même temps et favorisons une implication rapide de nos stagiaires dans la prise en charge des patients.